31/07/2015

Une Catalane en Arctique, KITSISARSSUIT

199.jpg

Lundi 19 août 2013

Route vers le nord notre navire s'endort, les corridors feutrés au goût salé se sont vidés de toutes les  âmes qui sont parties faire des gammes sur les partitions d'Orphée et Cassiopée. Le Boréal file ses 15 nœuds  toujours sans aucun bruit grâce à la propulsion de ses  deux moteurs électriques, je vais prendre une bolée d'air pur sur le pont, Christian est sur la passerelle de commandement pour réaliser plusieurs portraits des membres de l'équipage et  du "Pacha" qui apprécie autant les instants de calme que les recettes à base de chocolat, un grand gourmet et gourmand qui recueille de bonnes idées lors d'étapes durant ses périodes de commandement, confidence d'un passionné de gastronomie qui le croise régulièrement aux quatre coins du monde.

Lire la suite

14/07/2015

Une Catalane en Arctique, Reykjavík Islande

Mercredi 14 août 2013

thing1.jpg

j'ai débranché la fonction réveil de mon téléphone depuis notre atterrissage à Keflavik, les rideaux du balcon de la chambre sont tirés, aucun rayon de lumière ne filtre depuis l'extérieur, je me lève doucement pour ne pas entraver le sommeil de mon mari et me faufile jusqu'à la salle de bains, j'appuie sur mon I phone, 9 h 30 pétantes il est temps d'aller prendre notre petit déjeuner, il me faut juste réveiller le dormeur. 

Lire la suite

Une Catalane en Arctique, Nuuk la capitale du Groenland

Dimanche 18 août 2013

cartnuuk.jpg

La mer est calme et l'air si doux, je n'arrive pas à dormir à cause du décalage horaire qui commence à agir sur mon organisme et peut être aussi suite aux propos recueillis auprès d'un membre de l'équipage  qui se trouvait à bord du Boréal lors d'une traversée fantastique du "Drake" au large de la "Terre de Feu",  qui quittait Ushuaia pour commencer l'exploration de l'antarctique, le passage fût très agité tant la mer était enragée, le mobilier remuait et sursautait dans la cabine, quelques passagers ayant mal sécurisé la porte de leur balcon prirent une douche forcée, le piano à queue du Grand Salon s'est retrouvé à faire ses gammes au plafond, le service des restaurants et bars étaient suspendus jusqu'à la fin du passage du détroit, l'activité à bord était réduite à l'essentiel, les passagers étant trop occupés à remplir des bassines de leurs collations précédentes. Il me faut évacuer rapidement ces pensées de mon esprit, aujourd'hui nous arrivons dans la capitale du Groenland, une ville de plus de 5000 habitants, je suis curieuse de découvrir leur habitats.

Lire la suite