23/03/2015

CORSAVY sous les décombres

Notre village est ravagé 

Les travaux n’en finissent pas de s’éterniser.

trou2015.jpg


Fin 2014 le Conseil Municipal informe les habitants des futurs travaux de la commune, remplacement des raccordements au plomb des maisons du village sur la conduite principale d’alimentation d’eau, une obligation à remplir avant fin 2015.

Un jour de janvier 2015, une entreprise immatriculée à Castres est arrivée rue Barry d’Avall  au niveau de la fontaine d’Arago, deux ouvriers se sont mis en quête de percer le sol pavé devant la première maison de la rue, le trou peinait à s’agrandir, à croire qu’ils n’avaient pas affûté la pointe de leurs marteaux piqueurs.

Après plusieurs heures ils décidèrent d’arrêter leurs efforts, leurs outils ayant aussi percé par mégarde la canalisation des eaux usées de cette maison, ils posèrent une passerelle de sécurité non sans récriminations, étrange début de chantier que voilà.

Depuis maintenant plus de 60 jours, les ouvriers ne sont pas revenus pour terminer ces travaux, ils ont décidé de trouer toutes les rues du village sans pour autant remplacer les raccords et reboucher les trous dans la foulée.

Des abîmes sont apparus ainsi un peu partout, sans être sécurisés ni signalés, rendant la circulation pédestre très dangereuse pour les habitants du bourg et impossible pour la manutention d’objets lourds et encombrants. De nombreux touristes, voyageurs et habitants se sont plaints de cette désolation, du bruit et poussières engendrées.

Des tas de terre, cailloux et débris en tout genre s’agglutinent devant l’accès du chemin de « La Crouette » requérant dextérité et patience de la part des automobilistes désireux se rendre chez eux.

La route départementale traversant Corsavy a subit les outrages du marteau-broyeur et pelleteuse, aux dires des ouvriers « les travaux devaient être terminés rapidement avant le début des élections départementales ». Travaux réalisés en un temps record, moins de 3 semaines pour percer, déblayer, remplacer les raccords et reboucher une route sur près  de 100 m.

 

En attendant les travaux de la rue Barry d’Avall (fontaine d’Arago) n’ont toujours pas repris, outre les raccords d’alimentation, la conduite principale doit aussi être remplacée. Le chantier va rentrer dans sa phase pharaonique avec l’éventrage de la rue Barry d’Avall pour le remplacement de la conduite d’eau principale ainsi que des raccordements aux maisons qui la bordent, sans les détruire ni empêcher la circulation des villageois et villageoises  ni entraver l’accessibilité à l’unique entreprise du village, la tache sera rude et pleine de surprises.

Les commentaires sont fermés.